Nos Médicaments sur Facebook Nos Médicaments sur Twitter Nous contacter
29 Nov2015

ET C’EST REPARTI.



Biogaran® novembre 2015, Mylan® novembre 2015, au même moment leurs nouvelles campagnes de pubs de 30 secondes chacune.

MYLAN®

Évidemment, ils travaillent pour nous, le blabla classique, nous connaissons par cœur, image gentillette, les meilleurs excipients sans effets notoires, le cœur sur la main pour nous sauver, nous tous, nous les 7 Milliards d’Humains. Il fallait le faire et bien c’est fait ! A titre d’information, la fondation « the Lancet » estime que 5 Milliards de personnes n’ont pas accès aux soins … Les deux tiers de la population mondiale. Ça relativise la pub !

BIOGARAN®

C’est kif kif moins conventionnel peut-être, plus dans l’affectif. Les « yeux fermés » c’est joli pour dire la CONFIANCE !! Ce laboratoire en a bien besoin.

QUELS LABORATOIRES ENTRE LES DEUX ?

Tous bons alors ? Qui choisir ? faut-il encore le pouvoir. En général vous prenez la marque que votre pharmacien a choisie. Vous avez pourtant la possibilité de choisir la marque du fabriquant de vos médicaments. Il suffit de le demander.

Entre les deux, vous voulez mon avis ?

Même si la matière première est étrangère ;

Même si M. Servier (décédé en 2014 à 92 ans) n’est pas le meilleur des hommes à mes yeux ;

Même si maintenant vient le temps des licenciements, après l’affaire du Médiator® il faut rétablir la confiance perdue. Entre investissement publicitaire et investissement humain, le choix a été fait : 610 postes de visiteurs médicaux soit 90% des postes seront supprimés, c’est énorme ! Souvent la population ne voit pas les résultats économiques de ces affaires, de ces graves manquements, et bien, ici, on peut en prendre la juste mesure ! Bien sûr il y a les morts, les procès sont en cours, il y a aussi les vivants avec de nouveaux problèmes, il y a les proches des victimes, directs ou indirects, touchés psychologiquement et il y a la suspicion. Ces affaires sont une catastrophe pour la pharmacie ! La suspicion largement diffusée sur la qualité, l’efficacité du médicament, l’intégrité des professionnels de santé est un véritable frein difficile à lever. Vous vous posez des questions et il y a matière. Oui, il y a de quoi à être dégoûté.

Malgré tout cela, je choisis Biogaran® car c’est un laboratoire français et je pense avant tout à ceux qui ont travaillé à sa construction, extérieurs aux affaires et qui voient aujourd’hui le résultat. Je fais le choix des hommes et des femmes qui travaillent.

N’oubliez pas que vous pouvez choisir la marque de votre laboratoire, rien ne l’interdit. Comprenez simplement que votre pharmacien aura une marge moins importante sur la boîte de génériques qu’il vous commandera spécifiquement. Sachez lui en être reconnaissant en achetant, chez lui, par exemple de la parapharmacie. Il faut savoir être honnête, juste et reconnaître le service personnalisé quand une pharmacie disparaît tous les deux jours en France.

 

2 commentaires pour cet article

  1. Rivoal dit :

    Bravo le coût de ces énormes campagnes de pub payées par nos cotisations de sécu pour favoriser des génériques qui coûtent souvent plus cher que la marque.
    Pour MYLAN, la notoriété de leur marque et la manière de la prononcer, c’est vraiment du marketing pour faire plaisir aux dirigeants de cette boîte américaine ( préférence nationale!) et on se fout de leur autosatisfaction et des sentiments soi disant vertueux qu’ils nous portent
    Par définition, le générique c’est justement laisser de côté la marque pour baisser le prix de revient au bénéfice de notre système social
    C’est donc à la sécu de demander des comptes et peut-être au BVP (Bureau de Vérification de la Publicité) à ces sociétés

    1. nosmed dit :

      jmrivoal2,

      Merci de votre commentaire.
      La publicité est définie comme l’ensemble des actions mises en œuvre par une entreprise commerciale ou industrielle pour se faire connaître et communiquer sur ses produits et/ou prestations afin d’en promouvoir la vente. Le but suggéré étant d’inciter à la consommation et d’influencer le choix du public ou des clients.
      Les malades choisissent rarement le laboratoire des médicaments qu’ils prennent. En théorie, ils peuvent le faire, mais en réalité cela est assez compliqué. Seul le pharmacien choisit le ou les laboratoires génériqueurs avec le ou lesquels il va travailler.
      Ces publicités sont destinées au grand public pour essentiellement RASSURER et donc augmenter la notoriété de la marque comme vous l’écrivez.
      Mais vous dites « le générique c’est justement laisser de côté la marque pour baisser le prix de revient au bénéfice de notre système social ». C’est intéressant, le générique est effectivement censé faire baisser les coûts des remboursements des médicaments pour la Sécu donc pour nous tous. Cela semble simple sur le papier et pourtant cela est bien plus complexe qu’il n’y paraît.
      Sachez que la guerre économique sévit, les prix des médicaments princeps, ceux que vous appelez la marque, se sont souvent alignés sur le prix du générique, sachez aussi que les professionnels de santé sont incités financièrement parlant, aux génériques. Quand vous dites que « le coût des génériques est souvent plus cher que la marque ». Je ne sais pas comment ni où vous avez eu cette information mais cela est faux concernant les médicaments génériques remboursables. Sachez encore que moins d’un médicament sur trois est un générique en France. En 2013, la part du générique en valeur représentait moins de 20% soit un peu plus de 3 milliards d’Euros sur les 18 milliards dépensés.
      Il y a de nombreux freins notamment ceux du corps médical, nous le savons, certains médecins ou spécialistes sont adeptes de la mention « non substituables ». Il est intéressant parfois de voir le lien les rapprochant de l’univers pharmaceutique. Vous pouvez voir cela via https://www.transparence.sante.gouv.fr/flow/main?execution=e2s1. Ce n’est pas la panacée mais vous pouvez vous faire une idée.
      Maintenant, je crois qu’il faut essayer d’être juste et pragmatique. Je ne pense pas que la Sécu soit la mieux placée pour demander des comptes vis-à-vis des publicités de notoriété d’un labo, ni même aucun autre organisme. Je crois que vous vous trompez. Nous avons besoin des médicaments génériques. Notre système en a besoin, notre pays en a besoin et tout ce qui vient en faire la promotion ou développer la confiance est le bienvenu. Les laboratoires sont des entreprises capitalistes qui doivent faire un tour de passe passe. Oui elles doivent faire preuve de philanthropie. Dire qu’elles œuvrent pour le bien social est essentiel pour elles. Comme moi, vous pensez peut-être que les laboratoires gagnent beaucoup trop d’argent, comme moi vous pensez peut-être que ces publicités sont des petites vidéos hypocrites, comme moi vous pensez peut-être que les égos des Hommes qui font les laboratoires sont surdimensionnés, enfin il y a toujours une bonne raison pour critiquer les labos, peu importe, mais tout cela est un autre sujet. Une chose est sûre, nous ne pouvons pas nous priver d’eux. Dans mon article, je choisis Biogaran comme génériqueur et j’explique pourquoi.
      Le marché des génériques est récent, début dans les années 90 et notre pays est encore à la traine. A titre de comparaison, en Allemagne, trois boîtes vendues sur quatre sont des génériques. L’Allemagne n’affiche pas un taux de mortalité plus élevé que chez nous parce que les génériques sont là.
      Alors même que nous rentrons en France dans les élections présidentielles, la question de l’organisation de notre système de sécurité sociale me semble extrêmement préoccupante. Quand d’un côté des actions viennent corriger un problème, en 2017, l’objectif est de 350 millions d’économie avec le développement du marché des génériques, d’autres soucis se révèlent à nous, je pense au comportement de certains malades qui n’ont rien de citoyen, je pense au comportement de certains professionnels de santé qui n’ont rien de citoyen, je pense à la fraude sociale.
      Alors que faire ? Quel modèle social nous voulons ? Comment le faire ? Comment le financer ? Réponse espérée en mai 2017.

      Maintenant je veux vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année et bien sûr une excellente santé 😉

      Votre web pharmacien.

      Sources : http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/plan_national_medicaments_generiques_24mars2015.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *